Les 12 Liens interdépendants

    Type d'évènement
    Intervenant(s)
    Dates
    ->
    Emplacement
    Salvator
    Participation
    Adhérent : 7 € matin et 10 € apm Non adhèrent : 10 € matin et 12 € apm. Étudiant / RSA : 5 €

    A partir de l’étude des 12 liens nous comprenons l’inter- dépendance des phénomènes, comment nous reprenons renaissance dans le Samsara et comment nous en libérer. Les douze liens sont : l’ignorance (1), les karmas introduc- teurs (2), la conscience (3), le nom et la forme (4), les six sphères de connaissance (5), le contact (6), la sensation (7), la soif (8), l’avidité (9), le devenir (10), la naissance (11) et finalement la vieillesse et la mort.

    Ces douze facteurs sont à l'origine de la souffrance et du cycle des renaissances conditionnées.
    Les six premiers liens interdépendants sont généralement expliqués dans la Noble Vérité de l'Origine de la Souffrance.
    les six premiers concernent l'origine et les six autres le résultat.
    Les six derniers liens interdépendants sont donc expliqués dans l'enseignement sur la loi de cause à effet , le karma.

    L'ignorance
     
    C'est la non compréhension de la véritable nature de la réalité sur les l'apparition des phénoménes.
    Elle est représentée par un aveugle.
    On pourrait parler de l'ignorance "teintée d'émotions", naissant dès que l'esprit expérimente une émotion: attachement, aversion, jalousie, ...
    Et aussi de l'ignorance "non teintée d'émotion", très subtile, qui sera la dernier voile à lever pour atteindre l'Omniscience. 

    Les formations mentales

    On le représente par un potier en train de fabriquer des objets. On pourrait aussi l'appeler "Formations Mentales".
    Ces formations mentales peuvent être vertueuses, non vertueuses, ou neutres et pourront engendrer des expériences plaisantes ou la souffrance, des liens envers les trois royaumes de renaissance supérieurs ou inférieurs.
     
    La conscience de base

    Elle est symbolisée par un singe qui joue dans un arbre. Ce qu'on appelle la conscience de base, "courant de conscience" ou "courant de pensée", c'est la base sur laquelle vont se déposer les potentiels karmiques créés.
    C'est un champ dans lequel on plante une graine, qui va rester à l'état latent un certain temps, et qui va mûrir dès que les conditions seront favorables. 


    La loi de cause à effet appelée karma:

    La loi de cause à effet, fonctionne de cette façon.
    Au moment où nous nous mettons en colère, nous n'en subissons pas immédiatement les conséquences.
    Mais ce potentiel karmique, cette graine karmique, est plantée et va rester là.
    À chaque fois que des dispositions négatives vont resurgir, la colère, la jalousie, ou autre, ce sera comme un arrosage, un engrais; cette graine va pousser et son fruit mûrir.
    Le fruit sera un phénomène de notre vie actuelle, ou de notre devenir.
    C'est donc sur cette conscience de base que vont se déposer tous les potentiels positifs, négatifs ou neutres que nous créons. 

    Le nom et la forme

    C'est l'apparition des agrégats (notre corps).
    Une fois que les causes créées nous ont dirigé vers un lieu de renaissance, nous nous incarnons.
    C'est l'apparition d'une forme.
    Les cinq agrégats sont ceux de la forme, de la sensation, de la perception, de la volition et de la conscience.
    Nous avons la conscience d'un "Je" à travers les agrégats.
    C'est par la saisie des agrégats que l'on peut dire "j'existe, je suis, j'ai un nom, j'habite ici dans ma maison". 

    Les six consciences sensorielles

    Une fois les cinq agrégats créés, ils n'ont pas encore la possibilité d'entrer en contact avec l'extérieur.
    Les organes sensoriels sont là, mais leur conscience respective ne vient qu'avec le cinquième lien: les six consciences sensorielles, ou sources de perceptions, ou encore "facultés cognitives", représentées par un singe dans une maison à six fenêtres. 

    Si je peux voir cette fleur, c'est qu'il y a une conscience visuelle animant l'oeil. Il y a donc six consciences; cinq en relation avec le corps ( tactile, visuelle, gustative, olfactive et auditive ), et une mentale. Lorsque je pose mon doigt sur la table, je peux dire "je touche une table" uniquement si la conscience sensorielle se réfère à la conscience principale, celle de l'esprit. 

    Le contact

    Une fois que le nom et la forme sont présents et que les six consciences sensorielles ont été créées, le contact peut avoir lieu.
    Ce contact naît de la relation entre l'organe des sens, les consciences sensorielles et les objets des sens.
    Ce lien est représenté par un homme et une femme. 

    La sensation

    Émergeant du contact entre un sens et un objet apparaît la sensation symbolisée par une flèche dans un oeil. Agréable, désagréable, ou neutre, on peut parler de cinq types de sensations ( olfactive, gustative, tactile, visuelle et auditive). 

    Le désir

    Représenté par une personne en train de boire.
    C'est l'attraction, l'aversion, ou la simple acceptation vis-à-vis d'expériences agréables, désagréables ou neutres. 

    L'attachement ou la saisie

    Plus fort que le désir vient ensuite la saisie. En anglais, nous parlerions de "grasping", image très expressive, qu'on pourrait traduire par "agripper" quelque chose.
    Ce lien est représenté par un singe cueillant des fruits. 
    C'est la motivation, surgie de l'esprit, de tenter quelque chose afin de maintenir, rejeter, ou continuer une expérience. 

    Le devenir

    À cause de la saisie, on établit une cause karmique qui se manifestera dans le futur pour déterminer un certain état de renaissance. C'est le devenir, représenté par une femme enceinte. 

    La naissance

    Le karma accumulé par le processus de devenir mène à la naissance, symbolisée, et on le comprendra aisément, par une femme qui accouche.
    La naissance peut être de quatre types : celle qui se produit à travers une matrice; celle par un oeuf; la naissance par divisions, comme certains êtres cellulaires; et la naissance spontanée ou "miraculeuse", en des lieux où le corps est subtil. 

    La vieillesse et la mort

    Par l'apparition d'une forme, vient la vieillesse et la mort, symbolisée par un vieillard portant un cadavre sur le dos.
    La vieillesse n'est pas uniquement l'avancée de l'âge, mais la détérioration continuelle depuis la naissance, avec son lot de maladies et souffrances diverses. 

     

    Inscription
    Détails de l'évènement
    Les 12 Liens interdépendants
    -
    Vos Informations
    Repas et collations
    Type de repas
    Hébergement
    Où vais-je dormir?
    Notes