Claudine Celerier

    Il y a une vingtaine d’années je passais de longues périodes en mer accompagnant mon mari marin professionnel. J’ai recherché une discipline qui me permettait, dans l’espace réduit d’une cabine de bateau, de m’étirer, me détendre, me centrer…     Ainsi j’ai rencontré – et directement apprécié – le Yoga. A terre, dans ma région natale limousine, je pratiquais avec mon premier professeur.

    La vie m’a amené à Marseille il y a 15 ans, j’ai cessé de naviguer et me suis investie assidûment dans cette discipline. J’ai beaucoup appris d’une enseignante dont la pratique est axée sur la conscience corporelle – Habiter son corps – 
    Tout en continuant à me former j’ai travaillé comme assistante pédagogique dans une école primaire. Pendant 5 ans j’ai donné aux enfants du CP au CM2 des séances de Yoga et relaxation. Expérience formatrice où l’on pouvait observer les effets de cette pratique dans l’immédiat et sur la longue durée. J’installais aussi un cours chez moi à petite échelle.

    Goût et plaisir de transmettre étaient là. Enseigner aiguisait ma curiosité.

    2006 fut l’année de la création de l’association AMARCOR qui a donné une structure à ces activités faites de recherches, d’enseignement, de découvertes autour du Yoga, de l’Eutonie, de la méthode Feldenkrais
    La rencontre de Blandine Calais-Germain  Anatomie pour le mouvement – a marqué mon parcours : une chance d’accéder à la richesse de l’anatomie fine et précise avec cette grande pédagogue.

    La présence généreuse et le soutien d’Anne-Marie Nicolas, présidente d’AMARCOR jusqu’en 2013 m’ont été précieux. Elle-même vivait avec un Parkinson et ces disciplines étaient devenues essentielles dans sa quête de mieux-être autant physique que mental. Notre proximité m’a donné l’ouverture sur le handicap et l’occasion de travailler avec des personnes diminuées et souffrantes.
    Je dispense des cours à des non-voyants, malentendants et interviens en maisons de retraite.

    Ma recherche s’est ouverte aux arts énergétiques : je pratique depuis 7ans le Qi Gong et l’intègre progressivement dans mes cours et ateliers.

     Photo

         Ma façon d’enseigner a été modelée par ce cheminement. Dans mes cours, pas de niveau : on peut être jeune, âgé, débutant, diminué pour une quelconque raison, pratiquant de longue date etc… Cette diversité de personnes, de corps devient un atout, une synergie opère.

    Les séances débutent à l’écoute de notre souffle, allongé au sol en décharge corporelle. Le calme nous habite progressivement, le monde de la lenteur va nous aider à être là.

    Puis, sur une trame de Hatha-Yoga s’enchainent des postures que nous vivons chacun selon nos possibilités, notre état du moment. Sensation fine des étirements, dosage, tout en gardant une perception de tout notre être, de la respiration, de notre présence. La pratique est modulée selon le contexte, les participants et des notions d’anatomie sont précisées.

    Photo

    L’esprit de ce travail tend à nous amener vers plus de liberté. Se découvrir par ces explorations nous conduit à des transformations, nous rend sensibles à l’expérience intérieure, subjective. S’ouvrir à l’inconnu de soi-même.
    Les valeurs spirituelles et philosophiques du Yoga traditionnel restent présentes dans mon enseignement ainsi que celle du Zen et du Tao, la vie quotidienne comme exercice sur le chemin de maturation. Devenir plus autonome dans notre pratique, aiguiser la conscience, cultiver le bien-être.