Observation, voie de la conscience

Fonction de la conscience ou conscience même?

C’est elle qui permet de réaliser que le corps vit par lui-même sans personne aux commandes,

C’est elle qui permet de comprendre comment le mental fonctionne, son intimité avec le corps et là encore, sans personne aux commandes.

Surtout, c’est elle et seulement elle, qui a une interaction avec ce qui est. Elle influence, crée directement ce qui se passe, le fonctionnement même de la vie.

Cette observation retourne alors à ce qu’elle est : regard impersonnel, atemporel, lumière pure, conscience éternelle.

Remarquons qu’elle est là, en nous, à chaque instant de notre vie, sans âge, sans jugement, fraîche et permanente. Elle nous permet de parler de tout ce que nous vivons, de comprendre petit bout par petit bout ce que nous sommes et de dévoiler nos fonctionnements.

Miracle de l’Ego Sum et aussi, tellement évidente que nous oublions sa réalité.

Image par défaut
Dayana
Bien sûr on peut décrire comme une sorte de cheminement. Cela revient à interpréter, relier, associer dans une idée de continuité des prises de conscience successives qui pointent vers ce qui est réellement Décrire un cheminement, présenter « Dayana » n’est-ce pas décrire un personnage en quête, le relier à une idée de devenir, d’évolution, d’aboutissement, n’est-ce pas là encore renforcer l’idée d’un ego, peut être spirituel mais tout autant illusoire que tout autre ? Renforcement d’un modèle mental référent. Juste dire : Il y eut et il est une constante qui depuis qu’elle s’est révélée est comme la basse continue de l’orchestre. Suis, sommes, pure présence conscience, et tout ce qui est, est de cette même nature. Il n’y a rien d’autre que Cela.
Publications: 1

Inscription à notre newsletter

Veuillez saisir ci-dessous votre adresse email de manière à recevoir notre newsletter